Quelques Lignes …

11-08-08 Presse Ouest-France

Ensemble Althéa : l’accord parfait !

« Pour la deuxième année consécutive, l’ensemble Althéa a terminé sa tournée d’été à Saint-Avé. Le silence était d’or, samedi soir, à l’église, pour écouter le délicat concert donné par ces quatre musiciennes, dans un répertoire de musique baroque italienne, voguant entre Monteverdi et Pergolèse. Aucune œuvre n’était initialement écrite pour cette formation violon, harpe et voix, mais chacune a été arrangée par ces quatre virtuoses, ovationnées par un nombreux public. »

Eliane Larroque – Ouest-France, édition de Vannes – 8 août 2011

© Copyright Ouest-France

10-08-13 Presse Télégramme

L’ensemble Althéa a envoûté le public mardi soir



« Mardi 10 août, à l’église de la commune, avait lieu un concert de l’ensemble Althéa, composé de quatre jeunes musiciennes professionnelles et dynamiques. Agnès Minier, soprano, Marine Guillard, mezzo soprano, toutes deux chanteuses lyriques, accompagnées par la violoniste Rose-Anne Couturier et la harpiste Cécile Frinault, ont envoûté l’auditoire. Leur formation musicale va du Moyen-Âge à la musique actuelle, avec un répertoire sacré ou répertoire d’opéra, avec des compositeurs tels que Vivaldi, Mozart ou Schubert. C’était un concert de « grande qualité » selon des connaisseurs venus se laisser emporter par la magie d’un instant musical. »

Muriel Desvaux – Le Télégramme, Saint-Avé – 13 août 2010

© Copyright Le Télégramme

10-08-12 Presse Ouest-France

L’ensemble Althéa : harmonie et virtuosité



« Le public ne s’est pas trompé en remplissant l’église de Saint-Avé mardi soir. Rendez-vous était pris avec l’ensemble Althéa composé de quatre musiciennes professionnelles de grand talent. Dans un répertoire très éclectique, de Mozart à Bach, en passant par Pergolèse et Haëndel, Agnès Minier, soprano, Marine Guillard, mezzo-soprano, unissent leurs voix remarquablement timbrées et homogènes. Rose-Anne Couturier au violon et Cécile Frinault à la harpe, nous font découvrir de nouvelles associations de sonorités avec ces deux instruments, finalement faits pour se rencontrer grâce à la virtuosité des deux musiciennes. »

Eliane Larroque – Ouest-France, édition de Vannes – 12 août 2010

© Copyright Ouest-France