Nos Musiciens Instrumentistes…

Antoine Baudouin, hautboïste
Guilaine Dodane, hautboïste
Florence Bellon, flûtiste traversière
Agnès Davan, violoniste
Rose-Anne Couturier, violoniste
Isabelle Sajot, violoncelliste
Maëlle Maillard, violoncelliste
Pierre Charles, violoncelliste
Stéphane-France Léger, harpiste
Vincent Buffin, harpiste
Cécile Frinault, harpiste


Guilaine Dodane, hautboïste

Guilaine Bellon.jpg

Née dans une famille de musiciens, Guilaine débute ses études musicales au conservatoire du 14ème arrondissement de Paris en classe de hautbois. 
Elle entre au Conservatoire National de Région de Paris en 2003 où elle se perfectionne en cycle spécialisé de hautbois dans la classe de Jean-Claude Jaboulay. En 2008, elle obtient un Prix de hautbois et obtient trois certificats de fin d’études en musique de chambre, histoire de la musique et formation musicale. 
Elle se produit régulièrement au sein de formations symphoniques telles que l’Orchestre d’Auvergne (sous la direction de Takashi Kondo), l’Orchestre Ut 5ème, le Jeune Chœur Liturgique, de formations de musique de chambre, dans le cadre de comédies musicales telles que « Ne me lâche pas, je vais tomber » en tournée à Paris et en Normandie, ou d’enregistrements de musiques de films. 
En parallèle, elle travaille à la programmation d’artistes dans le spectacle vivant au Collège des Bernardins à Paris. 


Florence Bellon, flûtiste traversière

Florence Bert

Issue d’une famille de musiciens, Florence entre très jeune au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle obtient, en 1983, un Premier Prix de flûte (classe d’Alain Marion) puis en 1985, un Premier Prix de musique de chambre.
Depuis, elle a donné des concerts en soliste avec orchestre (Orchestre Philharmonique des Pays de Loire, Orchestre des Solistes de Paris, Orchestre de Chambre d’Heidelberg, Orchestre de Chambre d’Ile-de-France,…). Elle a joué en soliste aux côtés d’Alain Marion, Pierre-Yves Artaud, Jacques Rouvier…, a créé des œuvres contemporaines pour Radio-France et travaillé en collaboration avec de nombreux compositeurs actuels.
Particulièrement attirée par la musique de chambre, Florence forme depuis 1983 le duo Thaïs avec la harpiste Caroline Rempp-Verrey, duo qui à ce jour a donné plus de cent concerts en France et à l’étranger, réalisé plusieurs enregistrements pour la télévision, France-Musique, ainsi que deux disques pour le label Quantum. Également membre du Quintette Claude Monet (flûte, violon, alto, violoncelle et harpe) depuis 2001, elle travaille activement à la promotion du répertoire de musique française auquel elle est très attachée.
Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement de la flûte, elle est actuellement professeur de flûte et de musique de chambre à l’École Nationale de Musique de Meudon (Arc-de-Seine).
Enfin, Florence a consacré à la flûte plusieurs ouvrages, essentiellement pédagogiques ; elle est régulièrement invitée à l’étranger, notamment en Corée, Japon et République Tchèque, pour y assurer des master-classes de flûte et y favoriser des échanges culturels et artistiques avec la France.


Agnès Davan, violoniste

Agnès Davan

Après avoir découvert le violon à l’âge de 7 ans sous la direction de Alfred Loewenguth, Agnès poursuit son apprentissage au CNR de Saint-Maur (94) avec Marie-Claude Theuveny puis se perfectionne à la « Musikhochschule » de Munich.
Elle s’installe en Allemagne pendant 5 années, où elle perfectionne sa technique, enseigne à Dingolfing et Mainburg (Bavière), puis crée l’ensemble « Die Kammer Virtuosen » qui se produit dans divers festivals européens (Gourdon 46, Arles-sur-Tech, Füssen,…).
Parallèlement à ses activités, elle poursuit sa formation auprès du Maître Franco Gulli à l’Académie Chigiana de Sienne (Italie), puis auprès de Didier Lockwood à l’Académie de Musiques Improvisées à Calais (62).
De retour en France, elle partage son activité entre la musique de chambre (Les Violons de France, l’ensemble 2E2M,…) et l’orchestre (Titulaire de l’Orchestre Lamoureux, joue également dans l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Tours,…). Elle a été violon solo de l’Orchestre de l’Opéra Comique de Paris, sous la direction de Gérard Daguerre et dans des mises en scène de Jérôme Savary.
Titulaire du Diplôme d’État, elle enseigne à l’École Nationale Supérieure des Télécommunications à Paris et au Conservatoire de Nogent-sur-Marne (94).
Enfin, elle participe à de nombreux enregistrements, concerts, télévisions et tournées dans le monde avec des artistes de renommées internationales (Michel Jonasz, Serge Lama, Patricia Kaas, Charles Aznavour, Michel Legrand,…).
Elle a participé à des spectacles de Théâtre (Édouard Baer « la folle vie de Luigi Prizzoti », a été invitée au Festival International de Théâtre en Arménie pour le 100ème anniversaire de William Saroyan) et de Danse (Rencontre avec la danse et la musique indiennes et européennes avec Anuj Mishra). Dernièrement, on l’a vue se produire au POPB en tant que soliste dans le spectacle du 200ème anniversaire de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, présenté par Michel Drucker.


Rose-Anne Couturier, violoniste

Rose-Anne Couturier 150

Rose-Anne, violoniste et originaire de Rodez, a fait ses études musicales à l’ENM de l’Aveyron, puis au CNR de Montpellier (Prix de violon et musique de chambre en 2004), avant d’obtenir son Diplôme d’État d’Assistant Spécialisé de Violon au CESMD de Toulouse en 2006.
Après une année de perfectionnement au Conservatoire Royal Supérieur de Liège (Belgique), elle enseigne maintenant à l’école municipale de musique de Ramonville (31).
Parallèlement, elle se produit dans différentes formations de musique de chambre : Duo d’Éclisses (violon, violoncelle), sonate, trio, quatuor… et joue avec de nombreux orchestres : Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre de Chambre de Toulouse, Orchestre National de France, Orchestre de Pau et Pays de Béarn, Orchestre de Catalogne,…
Elle a participé à la création de spectacles pédagogiques et de créations contemporaines.


Isabelle Sajot, violoncelliste

Isabelle Sajot

Isabelle Sajot débute ses études musicales par le piano à l’âge de 7 ans avec Akiko Ebi. Elle choisit ensuite le violoncelle et travaille avec le pédagogue Jean Brizard. Elle obtient en 1991 et 1992 des Premiers Prix en Musique de chambre et en Violoncelle au CNR de Boulogne-Billancourt.
Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et l’obtention de Premiers Prix en Solfège spécialisé, Musique de chambre et Violoncelle (classe de Roland Pidoux), elle oriente par choix sa carrière de façon très éclectique.
Elle collabore avec différents orchestres français et européens (Malher Chamber Orchestra, Orchestre National de France, Orchestre d’Auvergne, Orchestre de Poitou-Charentes, Orchestre de Picardie,…) avant de se diriger vers d’autres genres musicaux.
Elle est appelée à enregistrer et à accompagner les plus grands artistes de la chanson française et internationale (Jean-Louis Aubert, Johnny Hallyday, Lynda Lemay, Sting, Patrick Bruel, Charles Aznavour, Noir Désir, Serge Lama, Henri Salvador, Francis Cabrel, Têtes raides, Erik Karol, Céline Dion, Catherine Lara,…).
Elle réalise également 3 albums et participe à des tournées en Europe et en Amérique Latine avec le Trio Contempo, spécialisé en tango argentin.
Parallèlement, elle fonde le groupe Cello x2, duo féminin dont la spécialité est d’arranger tous styles de musiques, du Baroque au Jazz, avec lequel elle se produit au Japon lors du festival international de violoncelle de Kobé (2005), et joue régulièrement en France et en Suède.
Enfin, l’univers du spectacle musical et théâtral l’a séduite. Elle joue dans des productions de comédies musicales comme le Roi Lion ou le Bal des Vampires, mais aussi des formes plus intimes comme la Nuit d’Elliot Fall, Vingt quatre heures de la vie d’une femme, ou Lettres d’une religieuse portugaise.


Stéphane-France Léger, harpiste 

Stéphane-France Léger

Stéphane-France a fait ses études musicales aux CNR de Grenoble et de Montpellier, où elle a obtenu deux médailles d’or, puis à l’Ecole Normale de Musique de Paris qu’elle a quitté avec un diplôme d’enseignement supérieur.
Titulaire du diplôme d’état depuis 1995, elle enseigne la harpe dans divers établissements de la région parisienne, notamment au conservatoire de Colombes et à Montmagny.
Parallèlement à l’enseignement, elle se produit au sein de diverses formations orchestrales (Ars Nova, Divertimento, Harmonie de la Police Nationale,…) ou de musique de chambre (Ensemble Aparté). Elle a fait partie du groupe Naccara (harpes, contrebasse et percussion) et a participé aux créations et concerts de l’ensemble Transparences (harpe et instruments de verre).
Elle s’est produite dans des spectacles de contes musicaux, a enregistré plusieurs musiques de films. Actuellement elle joue en duo avec la soprano Laure Striolo et se propose en soliste ou accompagnée, lors de soirées ou cérémonies privées.


Vincent Buffin, harpiste

Vincent Buffin

Vincent fait ses premières armes en tant que harpiste à l’orchestre en Italie au Teatro Lirico Giuseppe Verdi de Trieste. S’ensuivent de nombreuses participations à différentes autres formations en Europe (le Teatro dell’Opera de Rome et l’Orchestre des Arènes de Vérone en Italie, l’Orchestre Symphonique de Bilbao en Espagne, le Klangforum Wien de Vienne en Autriche, et, en France, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de Pau Pays de Béarn,…).
Titulaire d’un prix supérieur de harpe au Centre Supérieur de Musique du Pays Basque, à San Sebastiàn en Espagne, d’une équivalence du Diplôme d’État et d’une licence de musicologie à la Sorbonne, sa formation est marquée par l’enseignement de Frédérique Cambreling (harpe) et de Gabriel Loidi (musique de chambre). 
Des ensembles comme le Secession Orchestra et la Symphonie de Poche, avec lesquels il travaille régulièrement, le poussent à développer son goût pour l’écriture. Il écrit ainsi un conte pour enfants et arrange de nombreuses pièces pour différents ensembles. 
Il co-dirige depuis 2018 les « Journées de la Harpe » à Carnac. 
Il aime arranger pour la harpe tout répertoire qui n’y est à priori pas consacré… D’où des arrangements inattendus mais bienvenus, notamment pour tous types de soirées événementielles ou cérémonies.

 

Cécile Frinault, harpiste

Cécile Frinault

Née dans une famille de musiciens et originaire de Saint-Malo, Cécile a fait ses débuts musicaux en tant que pianiste. Elle se tourne rapidement vers la harpe, son instrument de prédilection, et travaille notamment avec Françoise de Maubus et Bertile Fournier.
Elle obtient un Premier Prix de harpe de la Ville de Paris en juin 2000. Elle a reçu par ailleurs une formation complète en chant, écriture, harmonie et musique de chambre.
Elle se produit depuis plus de 15 ans au sein de nombreuses formations orchestrales (Académie de Musique, Chœur & Orchestre des Grandes Écoles, Orchestre Paris-Rive Droite, Orchestre des Universités de Paris-Jussieu, Chœur & Orchestre A portée de Notes, Chœur et Orchestre Oya Kephale, Orchestre Donna Musica, la Philharmonie de Poche de Paris,…).
Elle développe également depuis 15 ans l’accompagnement de chœurs à la harpe (Chœur l’Impromptu, Chœur Stesso Tempo, Ensemble Vocal Christine Paillard, Chœur de la Cité, Chœur du Sixième,…) entre autres avec ‘A Ceremony of Carols’ de Benjamin Britten et des adaptations d’œuvres pour clavier.
Elle est harpiste pendant 6 ans au sein de l’ensemble Les Nymphéales (harpe, violon, kanklès et chant) dont elle fut co-fondatrice, et dont le répertoire musical était orienté vers la musique médiévale balte et des compositions propres à l’ensemble.
Elle est l’agent artistique de l’ensemble Althéa.
Elle joue sur une harpe Atlantide Prestige de marque Camac.